AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etudier à l'étranger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sankastar
Admin
Admin


Nombre de messages : 646
Age : 35
Localisation : Quebec City
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Etudier à l'étranger   Mar 13 Juin - 6:30

Salut tout le monde,

j'aimerai que ceux qui en ont eu l'occasion nous donne leur impression sur leur parcours d'études à l'étranger.
Comment cela se passe ou s'est passé, comment vous sentez ou sentiez dans votre pays d'acceuil, qu'est que cela vous a appris, quels conseils doneriez vous à ceux et celles qui souhaitent s'éloigner comme vous pour continuer leurs études ?


J'attends

_________________
I am what I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/sanka/
Désiré
Avancé


Nombre de messages : 227
Localisation : Gatineau Québec
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Etudier à l'étranger   Mar 13 Juin - 19:33

Voici un extrait d'une entrevue de Thomas Sankara qui illustre bien notre situation et le pire qui pourrait arriver. Nous representons le villageois les habitants du pays representent les gens de la ville.

Sankara : Il y en a plusieurs. Je me souviens, par exemple, d’un homme que j’ai bien connu. Nous étions en pleine période de sécheresse. Pour éviter la famine, plusieurs familles de son village avaient réuni le peu d’argent qu’il leur restait et elles l’avaient chargé de se rendre à Ouagadougou pour acheter un peu de nourriture. Il est allé à la capitale à bicyclette. Arrivé là, il eut un contact douloureux et brutal avec la ville. Il fit sans succès la queue pour obtenir ce qu’il voulait. Il voyait beaucoup d’autres personnes passer devant lui pour acheter leur mil parce qu’elles parlaient français. Puis, comble de malheur, l’homme s’est fait voler sa bicyclette et tout l’argent que les villageois lui avaient confié. Alors, de désespoir, il s’est suicidé. Cela n’a pas troublé le sommeil des gens de Ouagadougou. Ce n’était qu’un mort de plus. On creuse un trou, on jette le corps dedans comme un poids inutile dont il faut se débarrasser.


La ville a continué à tourner allègrement, dans l’indifférence, dans l’ignorance même de ce drame alors qu’au loin des dizaines de personnes, des familles entières attendaient le retour heureux de cet homme qui allait


relancer leur existence, mais qui n’est jamais revenu... Alors on se demande, avons-nous le droit de les laisser pour compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaVoix
Novice


Nombre de messages : 104
Age : 33
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Etudier à l'étranger   Mar 13 Juin - 20:55

Ben, pour le moment ça se passe bien. Il faut dire que quitter un pays pour un autre, surtout quand il est éloigné permet de decouvrir beaucoup de chose et de sortir de l'"ignorance". Personnellement, ça éteind des illusions que je nourrissais depuis que je suis.

Comprendre d'autre culture, la comparer à la nôtre, y a rien de plus merveilleux.

Aussi, il faut reconnaître qu'il y a la nostalgie du pays qui s'installe très vite. Dans mon cas, je ne sens pas cette nostaligie de manière continue. Je ne sens prèsqu'au Faso avec tout ce qu'il y a autour de moi. Mes amis, la cuisine (voulez vous me voir préparer le tôt? lol! ).

Bref, on decouvre, on apprendre, on comprend, on compare et on en tire des leçons qui servent toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sankastar
Admin
Admin


Nombre de messages : 646
Age : 35
Localisation : Quebec City
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Etudier à l'étranger   Mer 14 Juin - 10:46

Désiré a écrit:
Voici un extrait d'une entrevue de Thomas Sankara qui illustre bien notre situation et le pire qui pourrait arriver. Nous representons le villageois les habitants du pays representent les gens de la ville.

Sankara : Il y en a plusieurs. Je me souviens, par exemple, d’un homme que j’ai bien connu. Nous étions en pleine période de sécheresse. Pour éviter la famine, plusieurs familles de son village avaient réuni le peu d’argent qu’il leur restait et elles l’avaient chargé de se rendre à Ouagadougou pour acheter un peu de nourriture. Il est allé à la capitale à bicyclette. Arrivé là, il eut un contact douloureux et brutal avec la ville. Il fit sans succès la queue pour obtenir ce qu’il voulait. Il voyait beaucoup d’autres personnes passer devant lui pour acheter leur mil parce qu’elles parlaient français. Puis, comble de malheur, l’homme s’est fait voler sa bicyclette et tout l’argent que les villageois lui avaient confié. Alors, de désespoir, il s’est suicidé. Cela n’a pas troublé le sommeil des gens de Ouagadougou. Ce n’était qu’un mort de plus. On creuse un trou, on jette le corps dedans comme un poids inutile dont il faut se débarrasser.


La ville a continué à tourner allègrement, dans l’indifférence, dans l’ignorance même de ce drame alors qu’au loin des dizaines de personnes, des familles entières attendaient le retour heureux de cet homme qui allait


relancer leur existence, mais qui n’est jamais revenu... Alors on se demande, avons-nous le droit de les laisser pour compte ?

Désiré ça ne répond pas à mon sujet !!!!

_________________
I am what I am


Dernière édition par le Jeu 15 Juin - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/sanka/
Désiré
Avancé


Nombre de messages : 227
Localisation : Gatineau Québec
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Etudier à l'étranger   Mer 14 Juin - 15:41

Si ca repond à ton sujet. Je pense plutot qu'on est dans des situations différentes. Mon histoire à moi c'est pas juste une question de diplome avant tout. J'y vais mais c'est un petit problème
Je vais transposer l'histoire à mon cas.
En tout cas ma famille s'est saignée pour m'envoyer ici. Je suis en train de faire des efforts ici pour ceux qui m'ont envoyé.
Arrivé ici il faut s'adapter essayer de voir comment les choses se passent.
Pour trouver un boulot ca été cailloux car il faut avoir de l'expérience, des contacts et il faut parler anglais.
Moi dans ma rue à Gatineau mes voisins me connaissent pas et je suis rien à Gatineau ni au Canada. Je prend mon importance dans mon quartier à Ouaga et dans ma grande famille. En plus je pourrait peut accomplir quelque chose au BF.

Ca c'est un coté de l'aventure qui complète un peu ce que Gango a dit. Je pense qu'un immigrant ici c'est comme le villageois dans l'histoire et ca peut tourner au tragique. A cause de leur echec certains deviennent fous ou malheureux et leurs familles ne les voient plus jamais.

Peut etre que ca éclaire un peu mon intervention précédente.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etudier à l'étranger   Aujourd'hui à 5:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Etudier à l'étranger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bibliothécaire/Documentaliste à l'étranger
» Séjour à l'étranger en Métiers du livre ?
» Partir à l'étranger
» Le 4e Régiment Étranger souffle ses 90 bougies
» stage obligatoire à l'étranger?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Faso-Vip :: ENTRE NOUS :: DEBATS-
Sauter vers: